aurelienperrinpommeray-réalisateur

Aurélien Perrin-Pommeray

aurelien-perrin-pommerayDiplômé d’un Master 2 de cinéma, Aurélien est passionné par la réalisation. Il travaille sur des tournages professionnels (séries TV, films…) ce qui lui permet d’acquérir des expériences et des aptitudes. Il a réalisé plusieurs courts-métrages autoproduits et travaille aujourd’hui avec CINEDIA. Il développe des projets cinématographiques à produire, à la fois sur l’écriture de fictions, la réalisation et sur l’organisation des tournages. Aurélien transmet sa passion à travers des interventions ou ateliers pédagogiques et créatifs au sein d’établissements scolaires. Il aime particulièrement la mise en scène, la direction d’acteur, le découpage technique, le cadre, l’esthétique de l’image et les forêts.

Aurélien a commencé à étudier le cinéma et l’art au lycée où il suit la spécialité Arts Visuels qui lui permet de réaliser des projets cinématographiques encadrés. En parallèle de ses réalisations indépendantes, il se dirige vers des études supérieures de cinéma et obtient une Licence d’ Arts du Spectacle spécialité Cinéma puis un Master 2 de Cinéma (Création et études cinématographiques). Il découvre CINEDIA lors de deux stages qu’il effectue dans la société pendant ses études.

 

Certains de ses courts-métrages ont été sélectionnés dans différents festivals. Son court métrage « Papa » est sélectionné au Festival Préambules 2019 (Chamonix) et au Festival les couleurs du court 2020. Puis son film « 12 Milliards » est primé 🏆 au Festival Brèves d’images 2019. Il reçoit le prix du Scénario. Il est également sélectionné au Festival Le Minirama (Grenoble) et au Festival Le Montel’ Court Métrage (Montélier). Puis « suppr »  est primé 🏆 au Festival Takavoir 2019 (Niort). Il reçoit le prix Jeunesse (Banque Populaire). Il est également sélectionné au Festival Préambules 2018 (Chamonix), et est projeté lors de l’événement Vélo 2049 (Paris). Son documentaire « Histoires de Papillon et de pains perdus » est sélectionné dans la catégorie documentaire au Festival Libres Courts 2020.

 




A voir aussi